Le jardin de Melle M.

mercredi 29 octobre 2014

Cric...Crac... Truc.

Sans trop savoir pourquoi, sentir que quelque chose s'est brisé...

IMG_4582

Oui, mais quoi? Aucune idée.

On sait juste que quelque chose s'est brisé.

On a beau chercher... impossible d'identifier ce qui est à réparer.

Alors comment retrouver, rassembler et recoller les morceaux éparpillés?

Et si c'était un "truc" qui avait explosé en plein vol? Les "trucs" explosent de plusieurs façons. Il y a des "trucs" qui s'usent en se réalisant.  Les "trucs" sont un peu comme ces étoiles qui continuent de briller -le temps que leur lumière nous parvienne- alors qu'en réalité elles sont déjà mortes. Il y a des "trucs" auxquels on s'accroche et dont on sait qu'ils sont pourtant déjà morts. On se laisse éblouir par leur lueur qui va en s'affaiblissant. Mais tant que la lumière n'a pas fini de traverser l'immensité de l'univers, on garde l'illusion. On y croit.

Il y a des "trucs" dont on décide, dès le départ, qu'ils seront "rangés" dans la case "trucs-étoiles-mourutes". Reste une inconnue à l'équation: la durée du trajet intertrucquérale... Une semaine? Un mois? Un été? Un an? 10 ans? Une vie?

Parfois, avec un peu de hauteur, les pieds dans les nuages et la tête sur Terre, on s'aperçoit qu'il ne s'agissait que d'un "truc-étoile-filante". Un voeu exhaussé de manière fugace. Parfois, on a besoin d'explorer une bonne partie de l'univers jusqu'à ce que... CRIC... CRAC... A avoir trop voyagé, panne de carburant... quelque chose se brise. Qu'adviendra-t-il du "Truc"? Aucune idée.

Les choses se réparent. Par conséquent les "Trucs" aussi. Il suffit alors de bien diagnostiquer la panne.

Parfois c'est un souci de surchauffe. Une pause pour laisser refroidir alors suffit.

Parfois c'est un problème mécanique. Une petite réparation sur LA pièce alors suffit.

Parfois c'est une erreur d'aiguillage. Une bonne carte du ciel étoilé alors suffit.

Parfois c'est un peu tout cela à la fois. L'univers est grand, alors une erreur d'aiguillage peut vite conduire à une surchauffe qui, lorsqu'on s'obstinepersisteetsigne, conduit irremédiablement à la casse d'une pièce.

Il suffit alors de réparer la pièce pour relancer la machine et alors la lumière étoicélante poursuit ses tours et ses détours. Et nous continuons de la regarder.

 

Ne pas trop savoir ce qui s'est brisé mais espérer qu'on pourra le réparer.

 

Posté par Melle M à 22:24:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 25 septembre 2014

Mission Prog'istique...

Flatée mais très flippée... elle a accepté la mission qu'on lui avait confiée. Il s'agissait de relater un dimanche de fin d'été au Potager...

Comment être à la hauteur quand on est qu'amateur???

Et finalement... avec Nestor on s'est lâché! On a oublié qu'on était missioné pour... kiffer!

IMG_5410

IMG_5468

IMG_5480

Le résultat à zyeuter dans le Prog' 37 du mois d'Octobre

Ou dans l'album ci-contre "Prog' et Nestor au Potager"!

 

On est pô peu fier avec Nestor! ;-)

 

Posté par Melle M à 12:41:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 août 2014

Tic-Tac...

IMG_4668

 

Ou comment suspendre les tic-tac pour l'éternité...

Tic Tac La Oreja de Van Gogh BY Z

 

IMG_5652"Petite" bague pour remonter le temps...

Posté par Melle M à 13:59:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 30 juillet 2014

Comptage de cheveux blancs...

Envie de légèreté, de joie et de gaité...

IMG_3828

 

Alors pour cela, il fallait commencer par une invitation colorée.

 

Ensuite dégoter un joli logis...

 

Pour que cela brille à merveille, ne pas oublier de commander une bonne dose de soleil...

 

Pour une ambience enjouée: tenue noire et noeuds pap' branchés!

 

Mes 30 ans

Mes 30 ans-001

 

Pour les détails... les photos sont rangées ici!

Posté par Melle M à 16:19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 juillet 2014

Y croire...

Encore un peu d'espoir. En cherchant bien... tout au fond... il en reste bien encore quelques poussières.

L'envie d'y croire, encore et encore. Besoin d'y croire.

 

Parce qu'au fond, non seulement on a encore envie d'y croire -plus fort qu'on n'ose se l'avouer- mais parce qu'on sait que c'est possible.

Résister à la pression bienveillante de ceux qui ont peur pour toi.

Incurablement rester optimiste et y croire quand on te fait douter. Y croire pour eux.

Ne pas lâcher quand autour on s'est résigné. Quand autour on a cessé d'espérer. 

Contrairement à ce qu'on s'acharne à te faire croire.

Il faut juste être patient et continuer la partie de cache-cache. Encore un peu. En croisant fort fort fort les doigts pour que partie ne se termine pas un peu trop tard.

Pressée, au quotidien, par l'urgence de vivre, d'en profiter, et de savourer.

Etre plus fort et hurler, que toi, tu n'as pas peur. Que tu sais combien tu as raison d'y croire. Qu'un jour viendra où on leur prouvera.

 

Aucun doute. S'il y a les jours "sans", les jours de doutes, tâchons de multiplier par deux les jours "avec", les jours de "foi".

Zoli pied de nez quand on se dit "athée": avoir foi... oui, mais en soi.

Un jour, ils se trouveront et ils l'écriront: parce qu'on ne peut avoir mis en mots, en musique, en chansons, en poèmes, en images, en peinture autant de jolies histoires pour que cela ne soit qu'une illusion.

Le secret réside dans la foi... la foi en ses rêves. De ceux qu'il reste encore à réaliser...

 

Posté par Melle M à 03:55:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 21 juin 2014

Se souvenir...

Se souvenir de n'avoir jamais tant écrit qu'il y a une poignée d'années... Se souvenir de n'avoir jamais eu tant besoin de coucher sur le papier mots enmêlés et pensées déboussolées qu'il y a déjà une belle poignée d'années.

Cet après-midi, elle a pris le temps de remonter le fil jusqu'à cette fameuse année. Besoin de prendre un peu de recul.

Parce que ce matin, le téléphone a sonné. Parce qu'au bout du fil, elle a tout de suite compris, à cette petite voix toute gênée de ce qu'elle allait annoncer... qu'il allait de nouveau falloir "faire face". Nouveau combat. Encore une fois, ce ne sera pas le sien. Même si parfois, un petit doigt, un peu supersticieux, lui dit que son tour viendra.

Au bout du fil... un écho. Une sensation de "déjà-vu"...

Il y a des coups de fils que l'on redoute. Que l'on redoute... patiamment. Tout en sachant qu'ils arriveront. Et finalement, ce ne sont pas ceux que l'on attend qui nous cueillent par surprise.

Après avoir racroché, un peu sonné... Une avalanche de pensées se sont alors à nouveau bousculées: devoir faire face et accepter son impuissance. Recueillir la colère de celles et ceux qui seront, cette fois-ci, directement concernés. Comment les aider? La machine est lancée... elle s'emballe...

Puis c'est la coupure de courant. La panne. Le corps prend le dessus sur l'esprit. Comme retranché pour digérer en paix. Occuper les mains pour laisser l'esprit se vider. Encaisser. C'est étrange ce besoin soudain de "grand ménage"...

Et puis la vie reprend le dessus. Affronter, se confronter... Changer les maux en mots.

Nième piqûre de rappel... Que c'est pour cela qu'il faut continuer de s'émerveiller, chaque matin, des petites couleurs qui s'ouvrent sur le rebord de fenêtre. Que chaque soir il faille admirer ce lever de lune majestueux. Qu'à chaque retrouvaille, il faille savourer le plaisir d'être ensemble...

 

En attendant de pouvoir à nouveau savourer ce plaisir d'être ensemble, il n'y a que les pensées les plus douces et rassurantes qui puissent l'accompagner...

 

Posté par Melle M à 16:34:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 15 juin 2014

Coïncidences...

Le hasard fait tout de même drôlement bien les choses... De retour d'un petit w-end de flâneries à Paris, de bains de soleil au Jardin des Plantes, de voyage par procuration à l'Institut de Touraine et de boutiquage sur l'Ile Saint Louis, un petit mail "suprise" l'attendait...

Un petit mail qu'elle n'a dabord pas compris... Comment ses mots pouvaient-ils distraire un lecteur de sa tâche première? Quels mots? Et puis... remontant le fil... elle a sû retisser les indices. Cela avait curieusement à voir avec un sentiment ressenti dans l'après-midi... Une connexion...

IMG_2823

Assise à lézarder, sur un banc au Jardin des Plantes, elle avait cet après-midi éprouvé le besoin de reprendre la plume. Elle avait pris conscience qu'elle ne s'était abandonnée à ce plaisir depuis bien -trop- longtemps... L'idée de commencer un nouveau petit cahier a germé. Cela fait déjà plusieurs semaines que ce besoin de coucher sur le papier menus plaisirs et joies de vivre, essaye de se manifester à travers différents appels de la plume. Cet après-midi, il s'est plus que manifesté: les mots dansaient dans sa tête. Sans rien pour les coucher, elle s'est juste promis de réfléchir à la nouvelle forme qu'elle donnerait à cet appel plumier.

Pendant ce temps, à peu près au même instant... à l'autre bout de sa pensée, quelqu'une, avec qui, elle ne partage pas seulement son prénom -ca elle, le sait depuis longtemps- venait se perdre dans ce jardin en friche... Dans ce jardin si souvent laissé à l'abandon...

Elle s'est amusée de constater qu'on continuait à y butiner, même en l'absence du jardinier. Elle ne sait encore si, c'est par ici qu'elle reviendra semer et arroser ou si ce sera sous forme papier...

En attendant, elle a aimé ce clin d'oeil de la vie: cette connectivité entre Marie(s)...

Posté par Melle M à 21:03:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 27 août 2013

Etrange petit -grand- fantôme...

Il faisait partie de ces personnes qui mettent mal à l'aise. De celles qui en imposent et indisposent. S'était pourtant une personne touchante.

Grand échalas tout dégingandé. Derrière des airs, parfois, froids et distants, la bienveillance, quelqu'un de protecteur, d'attentif... Il savait être présent et se rendre disponible. Pince-sans-rire invétéré à la répartie singlante, jubilant lors joutes verbales avec des adversaires à sa hauteur -trop peu nombreux. Un vrai personnage.

Il faisait partie de ces personnes qui ont compté, qui ont oeuvré -en douce- pour me faciliter le quotidien au boulot.

Et aujourd'hui, la nouvelle est tombée. Les bras m'en sont tombés. Les mots m'ont manqué.

Je crois que nous sommes, ce soir, un bon nombre d' "orphelins" ou d' "accolites" désarmés, démunis. Il nous manquera. Mais il y aura toujours, un grand fantôme qui rôdera dans les couloirs, pour veiller au grain...

Il est des gens dont l'importance de notre attachement nous surprend à l'annonce de leur mort...

A lui...

 

Posté par Melle M à 00:04:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 août 2013

Dar un paso...

Comme souvent face à l'adversité d'un auto-focus imposé, la tentation de prendre la fuite, d'avoir l'illusion de reprendre les rênes, de partir pour remplir, refait surface avec une force et une détermination toujours plus grande. Certains diront que l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Et c'est parfois vrai. C'est "ailleurs", qu'on  apprend, qu'on s'apprend. Obligée de se faire face. "Dar(se) la cara" -dirait-on là bas.

Et comme à chaque fois, qu'il faut faire face à l'adversité, la tentation de repartir resurgit. Elle sait que là bas... elle s'y sent bien. Tout comme ici -a priori-. Rentrée que pour -mieux- repartir. Et pourtant cela fait bientôt 7ans que le nouveau départ est repoussé. Peut-être parce que ce n'était jamais vraiment -complètement- le moment. Parce que les liens présents étaient trop forts. Qu'ils la retenaient. Certains liens s'étant un légèrement distendus, l'appel du/dû [au] manque s'est refait de plus en plus sonore.

Cela a toujours été une évidence: il y aura(it) un nouveau départ. L'appel de la langue, de la culture, de l' "être"... Cela ne s'explique pas. Cela se vit.  Pourtant cela induit de nombreux (trop?) désagrements. Pourtant le manque se fait chaque année plus fort. L'évidence se rapproche chaque fois un peu plus: il va falloir repartir. Besoin de se sentir "étranger". De pouvoir être double, d'une certaine manière. De faire vivre son "autre". Besoin d'être dans l'alterité.

Pour l'heure, cela n'est pas d'actualité. Le moment venu il faudra prendre la décision -déjà prise...-.

Un nouveau départ...

Posté par Melle M à 23:40:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 2 août 2013

Une page se tourne...

Cinq années déjà de passées dans ce quartier charmant, dans cette maison immense mais devenue un peu trop humide, un peu trop sombre, un peu trop fraiche pour y souffler une bougie supplémentaire. Le temps était venu de tourner une page. Le palais des Araignées a, donc été abandonné à ses... araignées!

A Ranger

La Cathédrale a été troqué pour une petite église de quartier bien plus modeste mais tout aussi charmante.Ainsi elle pourra toujours compter les carillons des cloches pour savoir l'heure qu'il est... 7...8...9! L'heure de se lever!

Les quelques marches de la cour de l'ancien presbitaire, se sont transformées en une bonne trentaire de marches bringuebalantes en bois, menant tout droit au deuxième étage d'un ancien petit hôtel particulier. Typiquement tourangeaux: tuffeau blanc et ardoises grises.

Fini le parquet qui grince et les lames qui sautent. Mais on garde le petit escalier intérieur pour rejoindre Morphée. Il n'y aura plus 3 portes auxquelles frapper pour rentrer: une seule suffira désormais.

La cour et son joli rosier rouge sauront sûrement se faire regretter... en lieu et place, il y aura une petite plage ligérienne!!! Et le gros rosier ne souhaitant pas être relégué au rang de joli souvenir coloré s'est auto-invité dans une jardinière!!! Surprise de post-déménagement... Il semble drôlement bien se plaire sur son nouveau rebord de fenêtre... Il joue les commères du haut de son deuxième étage: la vue est imprenable sur la petite rue qui grimpe...

Désormais, il ne sera plus possible de courir au ciné alors que la séance devrait être commencée! Il y aura la Loire à traverser... Et chaque fois la Loire à admirer...

Restent au Palais ses voisins: de sacrés personnages hauts en couleur. Elle embarque le tire-bouchon, souvenir d'Huguette offert le jour de son emménagement. Elle laisse son petit barbec rose à Pascal, en souvenir d'une mémorable soirée dans la cour. Elle repassera prendre des nouvelles de cette petite dame de 92 ans, qui vivait seule derrière chez elle, et sortait son chien tous les soirs au moment où elle rentrait de l'école.  Les gargouilles lui manqueront un peu. Elle passera les saluer, elles aussi.

Elle aura partagé au Palais une pelleté de jolis souvenirs. De sacrées rigolades. Une très belle tranche de vie. 

Désormais... Une nouvelle page s'offre à elle... Autant de nouveaux souvenirs et de jolis moments de vie à vivre...

Ex-cathédralement sienne,

Melle M.11111

Un de perdu...

Nième "comme-bac"!!! En fait... elle n'était jamais réellement partie!!! Ce sont juste les aléas de la vie qui ont fait qu'elle avait moins de temps pour venir arroser par ici... Trop occupée à désherber et à semer ailleurs. Il se trouve qu'avec l'arrivée brutale du soleil, tout a grillé sous ses rayons du début d'été, et qu'il n'y a, du coup, plus rien à arroser là où elle était. Un mal pour un bien: elle a désormais un petit peu plus de temps pour elle... Et qui sait... Peut-être qu'à une prochaine saison, quelques graines en dormance dans ce jardin asséché, germeront et que cigale et fourmi se retrouveront autour d'un verre-mi-sot. Qu'elles iront à nouveau danser tout l'été. Qui sait...

En attendant... retour par ici et un désherbage s'impose!!!

IMG_2811

 

 

 

Posté par Melle M à 11:33:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 5 décembre 2012

Post au Père Noël -2012.

Comment ça ce blog ne sert plus qu'à poster des lettres (d'amour) au Père Noël???

Ouais... okay... ça fait longtemps qu'on a rien fait pousser par ici... Un peu abandonné le jardinet.

Mais ce n'était que pour mieux revenir! TANDAM!!! (et puis j'fais keskejveux d'abord! suis chez moa! nah!)

Et me revoici donc! Pour... web-poster ma lettre au Père Noël.

Noël est dans 20 jours, trop risqué d'opter pour la version papier! Ca pourrait se perdre. Ne pas arriver. Ca pourrait être malmené et arriver tout bousimouillé!

En plus, peut-être que la boîte aux lettres du "Pôle Nord" est spamée! Optons donc, pour une version sûre et rapide: chronique-poster! (Restera à s'assurer, que cette année, le P.N. pense à jeter un oeil par ici!!! Un peu étourdi le barbu l'an dernier! Ca va qu'il avait, malgré tout, assuré!)

 

Bon, alors... rentrons dans le vif du sujet.

Cette année, comme toutes les autres, j'ai -bien évidemment!- été des plus sages, blablabla-blablabla-blablabla (on a dit qu'on était pressé!).

Oui donc alors euh... Voici des p'tites idées:

- Le dernier Zafon (en L.O. stp!): El prisionero del cielo. Par contre euh... comment dire... Je t'invite à consulter Jof-Noël qui avait peut-être mis une option sur cette idée (en théorie, après... la "pratique"... ).

- Le Petit théâtre de Rebecca de Rebecca Dautremer (que je vais voir credi prochain en dédicasse! :-P). J'avoue que j'ai un faible pour l'édition "limitée" avec ses croquis... Sinon son Artbook... c'est toujours ok aussi! :-P

- Des chaussettes en coton.

- Des partoches et tablatures "FACILES" de guitare

- Une paire de Camper aux prochaines soldes: les Beetle zippées noires&rouges ou celles avec les pressions rouch. Ou alors les Peu Cami noires avec les lacets mauves ou les Peu Rumbo rouges. Mais je crois que c'est surtout une bonne paire de bottes noires dont j'ai besoin...

- La fin de la série de BD "Magasin Général" Loisel & Tripp (j'ai les n°1 à 4, me manquent donc 5-Montréal/6-Ernest Latulipe /7-Charleston et 8-Les Femmes)


- Jeux de société: Cranium.

- Nestor aurait aussi besoin d'un flash, pour briller la nuit...

- J'aime toujours autant les surprises sinon! ;-)

 

 

           

           

Voili voilou!!! Tu sais tout!!!

Je ne te demande pas de nouvelles de ce bon vieux Rudolph et de son nez rouch (d'après ce qu'on peut capter ici, il a l'air de s'être remis de son emplafonnuage).

Bon, c'est pô tout mais... il est tard et... si je veux être en forme demain à l'école...

Zoubisettes just for you, Nerpoël!

Ta dévouée,

Melle M.

 

 

 

Détails sur le produit

Posté par Melle M à 22:32:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 29 avril 2012

Clownerie...

Surprise...

Il faut bien le reconnaître, comme ça, à froid... elle aurait dit qu'elle n'aimait pas ça. Les clowns. Peut-être parce que dans son esprit étriqué (ne nous voilons pô la face!), elle réduisait le clown au clown de cirque... Un peu -trop- balourd.

Alors, lorsqu'on lui a gentiment cédé sa place, afin d'assister à "LA conférence", elle doit l'avouer, c'était plus, par curiosité et pour le côté "psy", à la Catherine Dolto, que pour voir le nez -même pas rouge- d'Emma.

La chose était mal engagée... le sommeil la guettait...

Pourtant, elle n'a pas loupé une miette de ce dialogue tordu et tordant.

Petite heure et demie de poésie...

Une vraie rencontre et pas seulement avec une artiste. Une prise de conscience. La petite décharge électrique qu'elle cherchait depuis quelques semaines. Petite décharge à retardement. A garder sous le coude pour se faire électrocuter au moment voulu... Au plus juste.

Petite heure et demie de poésie...

Comme un bon gros rail de poésie. Une petite rechute, en cette période de sevrage. Mais le manque était trop grand. Bouh! que c'est bon d'en redécouvrir le goût tout doux!

Enfin... si Emma, Catherine et leur phoetus [foetys] passent à portée de tes écoutilles... fonce vous (faire) défoncer très chère bestiole de son coeur!

Clownement mienne,

Melle M.

 

 

samedi 28 avril 2012

Désherbage...

     Ouh làlàlàlàl!!! Purée de punaises!!!

Mais il était GRAND temps de revenir désherber par ici!!!

Un peu plus, si on n'y prenait gare, le jardin se serait laissé envahir par les mauvaises herbes!IMG_3145

     Un hiver entier d'hibernation. Un hiver calme et tranquille durant lequel tout sommeillait tranquillement en attendant le retour du printemps.

     Un ou deux jolies surprises durant ce long hiver: une rose de Noël, un chou de Bruxelles (ça c'est pour la rime, car il s'agirait plus d'un chou frisé bien de saison!). De quoi veiller, au chaud, sous la serre en attendant de pouvoir rempoter en pleine terre.

Mais dans le jardin... Rien. L'hiver, tout dort bien sagement.

    Désormais, le printemps est calendrierement revenu depuis un petit mois déjà. On se doit donc d'enfiler les gants et de s'ateler au désherbage manuel -c'est la méthode la plus bieau!- des mauvaises herbes qui prolifèrent en ces temps de pluie qui mouille! Un p'tit rayon de soleil, de belles averses et vlan! C'est la folie au pote-âgé! Prolifération d'herbes folles! Une seule consigne: ne pas se laisser envahir!

Alors, hop! hop! hop! Reprenons tout cela en main! Une main gantée de vert pour libérer et laisser semis d'espoir s'épanouir aux tendres rayons du soleil de mai!

     Et c'est reparti! Bestioles et petites bulles légères et pétillantes pourront renouer avec la funky-garden party!

Surtout... ne pas oublier d'arroser COPIEUSEMENT les patates*!

Désherbement vôtre,

Melle M.

 

*et les fraises aussi. Les fraises parce qu'on adore ça au jardin. Les patates pour pouvoir distribuer de la Patate-attitude à tours de bras!

 

 

 

Posté par Melle M à 20:04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 23 novembre 2011

Cher... Père Noyël!

Il y a quelques jours déjà que tu m'as demandé de ne pas zoublier de rédiger la lettre annuelle qui doit t'être adressée...IMG_0998

Encore un peu tôt, j'ai toujours un peu de mal à anticiper tant que le Palais des Naraignées ne s'est encore paré pour te célébrer. Mais... J'imagine que tu te prépares tout doucement alors, je prends enfin le temps de t'adresser quelques petites idées.

Depuis que tu m'as rappelé de ne pas t'oublier, chaque fois que je m'installe derrière mon évier, j'ai une petite pensée pour toi... Non pas que faire la vaisselle est grand rapport avec ton habit rouch mais un jouli tablier sushi de chez Carré Blanc pourrait sauver quelques uns de mes blancs chemisiers!

Après sinon... j'avoue avoir joué la carte du "Et qu'est-ce que j'avais demandé l'an dernier?" Suis allée voir là pour me rappeler ce dont j'avais rêvé les années passées.

Et à vrai dire... je crois que cette liste reste d'actualité.Tu peux toujours y piocher...

Voilou...

Bien le bonjour par chez toi et @ crès bientôt!

Sagecommeuneimagement tienne,

Melle M.

 

PS: Ah oui... Au passage MERCI pour le billet pour l'Andalousie. Ce fut très sympa.

PS bis: Il se peut que m'étant désormais penchée sur la chose... j'allonge cette fameuse liste... N'hésite pas à repasser!!! ;-)

Posté par Melle M à 15:44:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]